jeudi 21 novembre 2013

Dortoir Interdit

Quand on est embauché par une agence immobilière spécialisée dans la remise en état d'anciennes "scènes de crime", mieux vaut s'attendre au pire. ...
C'est ainsi que Mickie Katz, jeune décoratrice fraîchement recrutée par la très mystérieuse Agence 13, doit accepter de travailler pour un milliardaire obsédé par la Troisième Guerre mondiale. Afin de mettre sa famille à l'abri du futur holocauste, ce nabab du pétrole vient d'acquérir un bunker creusé dans le désert du Nevada par l'US Air Force au temps de la guerre froide. Le rôle de Mickie est simple: redécorer le labyrinthe de béton pour en faire un paradis cinq étoiles qui rendra la claustration agréable aux survivants du conflit.
Mais dès le début des travaux, les événements vont prendre un tour inquiétant dans cette forteresse mystérieusement baptisée depuis 40 ans Dortoir Interdit...
Lorsqu'un lieu a été le théâtre d'un crime atroce, il a toujours des choses à dire. Des choses qu'il serait préférable de ne pas entendre. Hélas, les fantômes sont parfois trop bavards...

Ce que j'en ai pensé

J'avais ce livre depuis un bon moment dans ma bibliothèque. C'était un livre pour lequel j'ai fonctionné au feeling avec le résumé, j'avais trouvé l'idée intéressante et je m'étais empressée de le prendre avec moi.

Malheureusement, j'ai été un peu déçue par ma lecture. Je m'attendais à ce que notre héroïne redécore plusieurs lieux de crimes avant de tomber sur le Dortoir Interdit, mais non. Et finalement, il n'est que très peu question de (re)décoration, ce qui m'a laissée sur ma faim. J'aurais aimé voir plus de ce côté-là et la voir déployer des idées pour se débarrasser de l'image de scène de crime. Bref, j'aurais apprécié avoir plus de décoration et de différentes scènes de crimes, avec leurs histoires si particulières.

Mais, si j'ai été déçue par ce manque de différentes scènes de crimes, j'ai tout de même beaucoup apprécié ma lecture. Le style de Brussolo est plutôt plaisant à lire et je me suis laissée emporter par cette histoire qui n'est pas ce qu'on peut appeler "commune". Le roman, qui pourrait n'être qu'une bête histoire un peu fantastique, se trouve en fait être un polar digne de ce nom, avec des retournements de situations intéressants et bien amenés. Le scénario est bien ficelé, même s'il manque quand même un petit quelque chose à mes yeux, qui aurait pu en faire un excellent thriller.

Les personnages sont assez intéressants et bien construits, j'ai d'ailleurs beaucoup apprécié le passage par différentes étapes pour découvrir le passé de Mickie, tout n'est pas raconté d'un coup, ce qui donne envie au lecteur d'en savoir plus. On s'attache à elle, tout en se demandant si on ne fait pas une "bêtise", c'est plutôt intéressant comme façon de présenter un personnage. Pour les autres personnages de l'histoire, je dois bien avouer que j'ai eu beaucoup beaucoup de mal car ils me mettaient tous mal à l'aise autant les uns que les autres.

Une belle réussite que ce roman, même s'il manque à mes yeux quelques détails. Je pense que j'en lirais la suite si je trouve le roman en poche, mais ce ne sera pas mon acquisition première.
"Avec mon tailleur, mes escarpins et mon maquillage smoky, j'avais l'air d'une chanteuse dépêchée par le Théâtre aux armées. Je me sentais déplacée. Je n'avais pas besoin de tourner la tête pour savoir que les regards masculins me radiographiaient, du soutien-gorge à l'élastique de la culotte. Si on avait branché un détecteur de testostérone, il aurait explosé."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Tous vos petits mots adorables sont les bienvenus ! Et même les moins adorables hein, j'aime bien quand on peut discuter ! :) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage et à bientôt !